ENTREVOIR LE SLAM COMME UNE THÉRAPIE !

     Lydol… 14 pistes qui mènent à une seule voie, et qui par une seule voix nous ouvrent la piste : Slam Thérapie.
    Annoncée Mercredi 11 Avril à 19h sur la scène du Goethe Institute (face École publique Bastos Yaoundé), la nouvelle étoile au féminin du slam camerounais Lydol y était attendue dans le cadre de la présentation de son tout premier album: Slam Thérapie. – Un concert de mots qui a duré 1h 30 et plusieurs vers -. 

    I- SLAM THÉRAPIE, Qu’est-ce que c’est ?

    Du grec ancien “Therapeia” (cure) lui-même dérivé de “Therapévô” (prendre soin de), le mot “Thérapie” désigne l’ensemble de processus qui préparent une personne malade à la guérison. C’est le cas de Slam Thérapie; 19 minutes et 49s qui, step by step racontent de quelle manière les mots ont soigné les maux de Lydol.

    1- INTRO

    “Avec lui je vis, pourtant avant j’existais”

    Dès le premier contact avec les mots, Lydol y prend un malin plaisir et sans trop faire exprès elle s’y attache. L’Intro c’est sa rencontre (un certain soir) d’avec le slam; une collision idyllique car c’est avant tout une thérapie pour elle-même. 

    2- L’UN DEUX

    “Je suis de ceux qui rendent fier mais sans le savoir des fois déçoivent”

    5- PREMIÈRE FOIS

    II – LES RYTHMES ET SONORITÉS

    Liens et vidéos clip :

    Advertisements

    MY NAME, LE SLAM MASTER…

    MY NAME de son vrai nom Jean Stéphane MEBONDE NDONGO est un jeune artiste musicien et slameur camerounais engagé.

    • En 2016 il participe au Grand Slam National Cameroun, concours national de Slam qu’organise le collectif 237 Paroles à l’Institut Français et échoue à la finale derrière Merphie Marah.

    • En 2017, My Name se reprend et prend la route de Kribi pour la 3ème édition de la coupe nationale de Slam dont il sera sacré champion devant Dr. Ted et Théo Métal

    De sa plume émane une kyrielle de thématiques dont il en est le virtuose à travers ses leitmotiv et jeux de mots. C’est ainsi qu’il prend le surnom de Slam master. Il parle de l’être, d’amour, de lettres et aussi de «paix» comme il le crit si bien dans son tout premier single à la veille de la 46ème Fête Nationale De l’Unité.
    «CRI DE PAIX»

    C’est un single qui se veut unificateur dans un pays où la crise anglophone, boko haram, la corruption, le tribalisme et que sais-je encore… divisent l’ensemble du territoire national. «Cri de paix» c’est un appel à l’unité d’un pays considéré comme l’Afrique en miniature afin de rassembler nos diversités pour se construire; loin des barrières et colisions  de langues des ex coloncar Mais comment parler de paix quand nos richesses elles-mêmes deviennent des armes, quand nos langues nationales malparlent l’une de l’autre et qui crient aux armes ?

    My Name relance ainsi un élan de fraternité au détriment du verbe être francophone ou encore être anglophone car « si on est quittés de deux étoiles à une, ce n’est pas pour avoir deux drapeaux ».

    MYNAME – CRI DE PAIX